JINAN ET SA RÉGION

 

Le bassin inférieur du HUANG HE (Fleuve Jaune) traverse les provinces du Shandong et du Henan. Le capricieux Huang He coule à quelques kilomètres au nord de Jinan ; son cours actuel ne date que du milieu du XXème siècle après avoir provoqué tout au long des siècles précédents de grands désastres dans cette région cultivée depuis plus de 5000 ans et très peuplée.

Il est difficile de voir dans la ville actuelle le visage de LUO (la ville ne s’appela Jinan qu’à partir de 200 ans av J-C). Des poteries du néolithique (poteries noires de Longshan) ont été découvertes sur son site et font penser que la région est habitée depuis des temps immémoriaux. Cependant la ville, déjà réputée comme cité marchande à l’époque de Confucius, ne devint capitale du Shandong et un important centre politique et administratif qu’au 14ème siècle. Mais c’est seulement à notre époque qu’elle prit son essor. Déclarée « ville ouverte » aux investissements étrangers elle a connu un développement rapide et important à partir de la signature en 1898 d’un traité qui autorisait  l’Allemagne à construire une ligne de chemin de fer entre Jinan et Qingdao. Jinan a ainsi trouvé une fenêtre sur la mer et a été rapidement reliée à plusieurs autres grandes villes. C’est maintenant un nœud ferroviaire d’une grande importance sur le plan national. C’est aussi une ville dynamique sachant allier le souci de la préservation de son patrimoine et un paysage urbain moderne et audacieux permettant aux visiteurs de découvrir l’évolution de cette Chine nouvelle.

A 494 km de Pékin, 323 km de Qingdao, Jinan se situe aux portes de la petite ville de Tai’an et du Mont Taishan et aux environs d’intéressants sites bouddhiques. Et seulement à 182 km de Qufu.

 

                     JINAN

 

Si vous disposez d’une journée il est possible de visiter un ou deux sites comme :

- la Colline aux Mille Bouddhas (285 m.), qui offre quelque 200 sculptures taillées dans la pierre sont disséminées sur cette colline boisée qui domine la ville. L’escalade de la falaise, qui peut se faire à pieds ou avec le téléphérique, permet de découvrir des temples anciens, des grottes, un monastère bouddhique transformé aujourd’hui en musée.

- le Lac de la Grande Clarté (Damin ghu), situé dans le centre de la cité est surtout intéressant par son parc de 46 hectares et ses petits pavillons. C’est un lieu où les jinanais aiment se retrouver pour discuter, danser, pratiquer les arts martiaux…

- le Musée du Shandong abrite plus de 400 000 objets : poteries noires de Longshan, délicats objets cuits il y a plus de 4000 ans…

 

La première vocation d’un Comité de Jumelage est de développer des initiatives en direction des citoyens et des acteurs de la vie sociale, culturelle et économique de la ville afin de faire connaitre la ville partenaire et de favoriser la découverte et l’échange avec une autre culture.

En l’occurrence le Comité a le projet ambitieux de permettre à des jeunes de tous les quartiers de Rennes de se rendre à JINAN pour un séjour d’une dizaine de jours autour d’une thématique définie et d’accueillir en retour de jeunes jinanais.

Le Comité organise également les SEMAINES d’ANIMATIONS CHINOISES en collaboration avec les Associations Rennes-Chine, Encres de Chine et l’Institut Confucius de Bretagne.

Pour plus de détails voir les volets PROJETS et REALISATIONS

 

RENNES

JINAN

Comité de jumelage

法国雷恩-中国济南

友好城市协会

LOGO RENNE JINAN COMITE DE JUMELAGE 雷恩-济南